LE PARK LES ITINERAIRES LES CENTRES CULTURELS LES VILLAGES AGENDA NOUVELLES LIBRAIRIE
contacts crédits
   
COMMENT ARRIVER
CHEZ NOUS
ENVIRONNEMENT PHYSIQUE
ET GÉOGRAPHIQUE
VÉGÉTATION FAUNE
HABITANTS ET FÊTES SERVICES INTÉRESSANTS
PARC VIRTUEL GALERIE DE PHOTOS
CARTES POSTALES BIBLIOGRAPHIE
 
 
 
 
 
ENVIRONNEMENT PHYSIQUE ET GÉOGRAPHIQUE
LE PARC
 

Le parc culturel de la rivière Martín se trouve au sud de la province de Saragosse, et au nord-est de la province de Terue dont il fait partie, au sein de la région autonome d'Aragon ; il est enclavé entre le flanc Aragonais de la Chaîne Ibère, ainsi que par le cours de la rivière Martín. Le parc comprend également les municipalités de Montalbán et ses dépendances de Peñarroyas, Torre de las Arcas, Obón, Alcaine, Alacón, Oliete, Ariño et Albalate del Arzobispo.

L'orientation sud-ouest à nord-est de cette rivière, ainsi que des torrents qui s'y déversent, a façonné dans la roche un grand nombre de paysages magnifiques, et particulièrement riches en gorges, qui traversent à plusieurs reprises les chaînes montagneuses, dont l'orientation nord-est à sud-ouest, rejoint environ vers la moitié de son parcours celui de la rivière Martín, et crée ainsi une cassure géologique qui permet d'en observer la structure tectonique.

Au sud, le parc est bordé par le massif montagneux de la Muela (Montalbán), dont la cime culmineà 1295 mètres, et au pied duquel se rejoignent de nombreux cours tributaires de la rivière Martín, et qui naissent presque tous dans la chaîne de San Just. Un peu plus loin, à Peñarroyas, la rivière Martín vient briser la barrière rocheuse de Buntsandstein, du Trias inférieur, pour y former des paysages dans les roches rosés, et y découpe une balafre qui passe transversalement par tout le parc, depuis la Hoz de la Vieja jusqu'à Torre de las Arcas.

Le cours de la rivière Martín traverse ensuite le massif calcaire de las Muelas, situé dans la zone centrale du parc - entre les municipalités de Obón et de Torre de las Arcas-, les pics de Benicozar et Guardías - à Alcaine-, ainsi que les chaînes de los Moros et de Sancho Abarca - entre ce dernier village et Oliete-, arrosés par les deux affluents principaux que sont la rivière Radón et la rivière Seco. Cette dépression locale située entre ces deux chaînes (appelée également la cuvette de la rivière Martín) et entre les villages d'Alcaine et d'Oliete, a permis la construction du barrage de Cueva Foradada, qui sert de réservoir temporaire aux eaux sinueuses de la rivière Martín, avant de les diriger vers les plaines plus fertiles en aval.

La chaîne des Arcs bloque quant à elle au nord le cheminement de la rivière vers son embouchure dans l'Ebre. Les eaux des réservoirs de la Muela et del Mortero - qui proviennent d'Alacón-, et celles de la rivière Escuriza - se rejoignent à hauteur d'Ariño à celles de la rivière Martín pour ouvrir une brèche profonde dans la montagne et que l'on connaît sous le nom de los Estrechos, juste avant d'arriver à Albalate del Arzobispo, qui sert de frontière nord-est au parc culturel de la rivière Martín.

 
 
PARQUE CULTURAL RÍO MARTÍN.- C/ Tiro del Bolo, s/n 44547 ARIÑO (Teruel)
Diseño, desarrollo y mantenimiento: Sedinet